mercredi 20 septembre 2017

Suite - Diorama : le 28ème chasseurs en Italie 1811

Allez, on continue !!



Le jardin est organisé tel un jardin de curé classique c’est-à-dire qu’il ne distingue pas la culture des fleurs de celle des légumes. Il a pour fonction de satisfaire à la subsistance du curé de la paroisse tout au long de l’année et de lui fournir les plantes médicinales qui l’aideront là où son supérieur n’aura rien pu faire. 
Il est organisé en 4 carrés plus ou moins réguliers et dispose en son centre d’un puits.
Le curé a planté, outre ses plants pour veiller à sa nourriture terrestre, une vigne à l’arrière de l’église, pas trop en vue de ses ouailles, afin de réaliser lui-même son vin de messe.

Les plantes présentes au jardin respectent les grandes lignes du Capitulaire de Villis. 
Dans cet acte daté de l’an 812, Charlemagne précise la liste des plantes devant se trouver dans un jardin royal. A ce titre, le jardin est planté de choux, de courges, de pois, de poireaux, etc... 
On y trouve également des pommes de terre réellement cultivées en Europe depuis le 17ème siècle.










 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire